L’examen de russe pour l’obtention du permis de travail

Depuis le 1er janvier 2015, les candidats à l’obtention d’un permis de travail, ou plus exactement, qui doivent « demander une inscription au registre des migrations » – оформить постановку на миграционный учет (prononcer : « aformit pastanovkou na migratsionny outchot ») en Russie, sont dans l’obligation de passer un examen attestant leur connaissance de la langue, de la législation, de l’histoire et de la culture russes.

Le CREF a étudié pour vous les exigences de ce nouvel examen et de ses premiers résultats.

 L’examen est un QCMformat

L’examen est un QCM. Il est donc a priori d’un niveau abordable si l’on a quelques notions de russe et quelques connaissances sur la Russie. Tout le monde saura sans doute à quoi ressemble le drapeau russe – русский флаг (rousski flag), dire si Catherine II a régné au Xe siècle ou au XVIIIe (rappelez-vous qu’elle correspondait avec Voltaire et Diderot) et savoir ce que fête la Russie le 8 mars.

Mais savez-vous dans quel cas un permis de travail peut être annulé, si un employeur a le droit de confisquer votre passeport et quelle peut être la durée totale maximale de votre permis de travail ? Ou encore qui, d’Alexandre II, Nicolas Ier ou Ivan le Terrible a supprimé le servage en Russie ? Ou enfin, savez-vous qui a été élu président de la Fédération de Russie en 2012 : Vladimir Poutine ou Dimitri Medvedev ?

 Les questions sont écrites en russe

questionsLes questions sont écrites en russe et peuvent parfois être très longues, même si la réponse est courte. Il est donc utile de s’entraîner à lire des questions types pour ne pas perdre trop de temps à déchiffrer ces questions.

Comme tout examen, la connaissance de la matière n’est qu’une partie de la difficulté. Il faut s’habituer au format de l’examen et à sa durée. C’est aussi l’objectif de la préparation que nous proposons.

 

Passer l’examen au CREF

Pour passer ce test en toute confiance, le CREF a préparé une formation courte mais complète avec passation de l’examen dans ses locaux à l’issue de celle-ci.

 

En effet, le CREF fait partie des rares organismes non universitaires à avoir reçu l’accréditation pour préparer à l’examen et le faire passer aux étrangers désireux d’obtenir le fameux sésame.