,

Un moment foot

Comment vivre l’Euro 2016, quand on est en Russie ? Si vous êtes fan de foot ou supporter – болельщик (balchik pa foutbolou) et que vous voulez regarder les matchs du championnat d’Europe de football – чемпионат Европы по футболу (Tchempianatvropy pa foutbolou) avec vos amis russes, voici quelques termes qui peuvent permettre de mieux vous comprendre.

Évidemment, tout le monde attend le fameux but – гол (gol) de la victoire, pourvu que les attaquants – нападающие (napadaïouchtchyé) soient dynamiques et que l’équipe – команда (kamanda) fonctionne efficacement. Chacun soutient généralement son équipe nationale – сборная (sbornaya), et qu’est-ce qu’il nous faut – надо (nado) à tous et qui détermine le nombre de points – количество очков (kalitchestvo atchkov) ?

А надо – гол!

Надо – гол!

Надо-надо-надо

Гол-гол-гол!

Сколько? Много! Как? Неважно!

Надо – гол! Надо – гол!

Надо-надо-надо –

Гол-гол-гол!

 

Et Il faut un but !

Il faut un but !

Il faut, il faut, il faut

Un but, un but, un but !

Combien ? Beaucoup ! Comment ? Peu importe !

 

On voudra évidemment un bon gardien – вратарь (vratar) et on critiquera l’arbitre – судья (soudia) qui n’accorde pas de coup franc – штрафной (chtrafnoï) ou de pénalty – пенальти (pénalty) et n’a pas vu le hors jeu – офсайд (offsaïde, de l’anglais offside). La tension, monte quand l’équipe adverse – соперник (sapérnik) ouvre le score – открывает счет (otkryvaet chtchiotte).

On commence à pester contre ses joueurs, on s’exclame, par exemple, que les gamins dans la cour de l’immeuble jouent mieux qu’eux – У меня во дворе, малчики лучше играют (Ou menia vo dvore maltchiki loutché igrayout). Un joueur reçoit un carton jaune – желтая карточка (joltaya kartotchka), un autre un avertissement – предупреждение (prédoupréjdiénié).

Les supporters protestent, on se demande si l’entraîneur – тренер (trénère) est à la hauteur, on craint la honte – позор (pazor). Mais soudain, le jeu s’accélère, l’attaquant tire – забивает мяч (zabivayète myatch) et c’est égalité – ничья (nitchia) !

L’important pour le moral, c’est d’avoir envie de gagner – желание победить (jélanié pabiédit), même si on nous a mis la pression – нас поджали (nass padjali) en deuxième mi-temps – во втором тайме (vo vtorom taïmé – du mot anglais « time »), on pourra dire qu’on s’est battu jusqu’au bout – мы билис до самого конца (my biliss da samava kantsa).

En fin de championnat, en cas d’égalisation, il faudra jouer les prolongations – дополнительное время (dapalnitelnoïé vrémia) et éventuellement des tirs au but – послематчевые пенальти (pasliématchévyé pénalty) pour qu’on sache enfin qui a décroché la victoire – одержал победу (odiérjal pabiédou). Et voilà, avec un peu de chance, on aura vu du beau football – красивый футбол (krassivy foutbol) et passé un moment inoubliable – незабываемое время (nézabyvaiémoïé vrémia) entre amis !

 

Quelques mots-clés

Gardien – Вратарь – Vratar

Libéro –  Чистильщик – Tchistilchtchik

Défenseur – Защитник – Zachtchitnik

Milieu – Полузащитник – Palouzachtchitnik

Milieu relayeur – Опорный полузащитник – Aporny palouzachtchitnik

Attaquant – Нападающий – Napadaïouchtchi

Arbitre – Судья – Soudia

Les buts – Ворота – Varota

But – гол – gol

Score – счет – chtchiotte

Tricolores (les Bleus) – Трехцветные – Triokhtsvétniyé

A noter : vous pouvez venir encourager l’équipe de foot des profs du CREF à Loujniki les dimanches!